Motion du Conseil d’Administration du 18 octobre 2022

Les membres du CA, représentants des personnels d’enseignement et d’éducation, s’alertent
désormais de la spirale négative qui ne cesse de croitre au sein de l’établissement. Malgré la promesse
de la DSDEN de stabilisation de l’effectif, le collège reçoit cette année une vingtaine d’élèves
supplémentaires. Certains sont arrivés sur dérogation, d’autres suite à un conseil de discipline. Ce n’est
plus possible !
Nous avions amplement alerté en 2020 et si le collège a « tenu » ces 2 années, c’est notamment parce
que 100 à 150 élèves étaient absents quotidiennement du fait de la crise sanitaire. En cette rentrée
2022, tous les élèves sont présents et le collège « craque » dans tous les sens du terme.
Depuis le début de l’année :

  • Deux conseils de discipline pour violences dont certaines à l’encontre d’une enseignante.
  • Un troisième conseil de discipline possiblement à venir pour menaces et attitude agressive
    envers une collègue.
  • Deux commissions éducatives prévues pour violences verbales / physiques concernant deux
    élèves d’une même classe et une somme d’exclusions temporaires de l’établissement dans
    cette classe tout bonnement impressionnante qui illustrent de façon malheureuse les
    problématiques qui s’aggravent.
  • Plusieurs collègues en arrêt suite à une situation sans précédent d’épuisement. Ce profond
    malaise a été exprimé par de nombreux collègues lors du conseil pédagogique du mardi 4
    octobre 2022.
  • Des permanences énormes et explosives (plus de 100 élèves) et qui doivent s’effectuer
    dehors. Comment allons-nous faire cet hiver ?
  • Une demie pension surchargée : les élèves doivent manger au lance-pierre et des agents en
    difficultés face au climat scolaire imposé par le sureffectif.
  • De grandes difficultés à réaliser des emplois du temps dégradant ainsi le climat
    scolaire. Malgré de nombreux efforts remarqués sur ce point, certaines difficultés d’emplois du
    temps (insolubles en raison du sureffectif) persistent et dégradent le climat scolaire.
    A cela s’ajoute surtout :
  • Un sureffectif de +25%. Nous accueillons 674 élèves et 496 demi-pensionnaires et
    continuons d’accueillir des élèves alors que notre capacité d’accueil est de 500 élèves.
  • Les couloirs étroits bondés qu’un seul AED ne peut surveiller.
  • Les toilettes inaccessibles (et l’état dans lesquels les retrouvent les agents) : 6 WC pour plus
    de 330 filles par exemple.
  • Les élèves sans notifications ou en attente de notification de la MDPH ou en attente
    d’affectation en ULIS.
  • Les moyens humains qui n’augmentent pas (personnels de vie scolaire / personnels sociaux et
    de santé / agents)
    Malgré nos alertes et mobilisations répétées, engagée et publiques, rien ne change et nous nous
    sentons abandonnés par notre institution.
    Afin de faire face à cette situation de crise ayant un impact néfaste sur le climat scolaire, le bien-être
    des élèves et des personnels, nous réclamons à court terme des personnels supplémentaires (vie
    scolaire, AESH, personnels sociaux et de santé, agents).
    Nous sollicitons plus de soutien de notre institution qui ne semble pas avoir pris conscience de la
    situation malgré les alertes répétées depuis plusieurs années.
    De plus, nous souhaitons être informés des décisions prises sur l’évolution de la carte scolaire et sur
    les effets à moyen et long terme.
    Les membres du CA, représentants des personnels d’enseignement et d’éducation avec le soutien
    des sections syndicales : SNEP-FSU, SNES-FSU, SNCL-FAEN, SNUIPP-FSU, SUD Éducation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :