Lettre ouverte.

Sureffectif et COVID-19 :
Des mesures concrètes et urgentes pour le collège Mandela

Monsieur le Ministre,
Madame la Rectrice,
Monsieur le Directeur Académique des services de l’Éducation Nationale,
Monsieur le Président du Conseil Départemental,

Nous, personnels et parents, tenons à exprimer notre amertume, voire notre colère, sur la situation actuelle et notre très vive inquiétude concernant la reprise en présentiel prévue le 03 mai et la rentrée de septembre 2021.


En effet, depuis plusieurs années, nous faisons remonter nos inquiétudes, à travers les canaux officiels, sur les conséquences d’un sureffectif grandissant et dès octobre 2020, vous avez été alertés sur le fait que le protocole sanitaire ne pouvait être appliqué au collège Mandela de par la structure non prévue pour ce nombre d’élèves et de par le manque de moyens en personnels (notamment agents et AED).


Lors d’une audience en novembre, nous avions d’ailleurs proposé des solutions (organisation en demi-groupes) pour éviter un nouveau confinement néfaste pour les élèves et nous avions demandé des personnels supplémentaires.
Pour autant, rien n’a été fait depuis, sciemment, mettant en danger la santé des personnels, des élèves et de leurs familles. La campagne de tests salivaire du 26/03/2021 a révélé un taux d’incidence anormalement élevé au sein de l’établissement. Des familles et des personnels ont été ou sont touchés actuellement par la COVID-19. Les personnels viennent de se saisir de nouveau du registre Santé et Sécurité au Travail.


Alors que le collège Mandela s’était très fortement mobilisé le 11 mars, Madame la Rectrice n’a pas considéré qu’une halte au collège était digne d’intérêt le jour de sa visite au lycée Buisson le 25 mars, à quelques centaines de mètres de notre établissement.


Le Département et le Rectorat se renvoient la responsabilité et nous n’avons toujours aucune réponse acceptable : dans quelles conditions la reprise va-t-elle s’effectuer en mai 2021 sans personnels supplémentaires? Dans quelles conditions la rentrée 2021 se déroulera-t-elle ?
Au-delà de l’urgence sanitaire et de l’urgence de régler le problème du sureffectif, nous observons des difficultés scolaires accrues par les périodes de confinement : quelles sont les propositions pour pallier ces difficultés dans un établissement comme le nôtre ? Est-ce que des moyens humains supplémentaires ont été anticipés pour aider nos élèves ou est-ce qu’il faudra encore faire plus avec moins ?
A ce jour, à notre connaissance, la révision de la carte scolaire ne se fera qu’en 2022 : nous accueillerons donc près de 700 élèves, soit 200 de plus que le nombre prévu lors de la construction du collège.
Comment ne pas s’alarmer du manque d’anticipation et de solutions?


L’exaspération des parents d’élèves s’accroit également: « si nous saluons l’implication et le professionnalisme des équipes pédagogique, d’éducation et de direction, nous manifestons à nouveau notre questionnement : faut il attendre que le personnel soit en burn out ou qu’il se passe un drame dans le collège pour que les choses avancent ? ».

Les Parents d’élèves et Personnels du collège Nelson Mandela

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :